Les communications unifiées dans le cloud

communications unifiées dans le cloud

L’avènement du cloud est un facteur déterminant dans l’adoption progressive des communications unifiées par les entreprises. Les 24% de croissance annuelle de ce marché (source : IDC) reposent en partie sur le développement de l’UCaaS ou (Unified Communication as a Service). Cette technologie permet d’externaliser les outils de communication via le cloud et de les proposer aux organisations sous forme de service. Les avantages sont évidents pour le client : mise en œuvre, d’exploitation et mise à jour assurés par le prestataire, fiabilité, performance, etc. Ce concept n’est pas nouveau puisque le Centrex proposait déjà ce type de service au début des années 2000. Il offrait à l’entreprise la possibilité de se libérer de la charge d’acheter, d’exploiter et de maintenir un PABX chez elle. Cela concernant toutefois seulement le service téléphonique. Aujourd’hui, ce sont tous les outils de communication qui sont proposés en location par l’UCaaS.

L’UCaaS : un nouveau modèle pour les organisations

communications unifiées dans le cloud L’UCaaS regroupe via le cloud des outils de communication professionnels interconnectés facilitant les interactions entre les collaborateurs (voix, messagerie, conférence web, vidéo, chat, etc.). Bien que présentant de nombreux avantages en termes de productivité et d’adaptabilité, les communications unifiées représentent un investissement conséquent pour une organisation. Deux choix s’offraient à elle jusqu’alors : déployer et gérer les solutions en interne ou sous-traiter le processus. L’UCaaS en tant que nouveau modèle représente aujourd’hui une alternative pour les entreprises. Cette solution beaucoup plus flexible évite aux structures de réaliser un investissement massif en amont ou d’avoir un PBX.

 

Le cloud apporte les mêmes avantages qu’un service sur site tout en permettant de réduire les dépenses par rapport aux solutions traditionnelles de communications unifiées. Le modèle UCaaS ne représente pas seulement un moyen de maîtriser les coûts, c’est aussi une solution de sous-traitance idéale en bien des points. Le prestataire a une obligation de résultats et s’engage à maintenir un certain niveau de service. Cet accord évite par exemple la problématique des congés du ou des collaborateurs en charge des communications unifiées déployées en interne. Ce type d’offre est facturé à la prestation, ce qui laisse beaucoup de liberté aux organisations. Il est tout à fait possible de faire évoluer ses besoins de manière ponctuelle, par exemple à l’occasion d’un séminaire où la visioconférence sera utile alors qu’elle ne l’est pas le reste de l’année.

Le cloud comme maillon fort

communications unifiées dans le cloud Les réductions de coûts réalisées grâce au cloud ont également lieu grâce à sa capacité à gérer les migrations technologiques. Aucune veille n’est utile, aucune mise à jour n’est nécessaire : le client bénéficie directement des fonctionnalités les plus récentes. Cette flexibilité permet de gérer au mieux son business model sans avoir à appréhender un changement de locaux par exemple. Ce cas n’est pas rare pour certaines organisations amenées à déplacer leur activité en fonction du marché et de la demande. Une simple connexion internet et un terminal connecté sont bien souvent suffisants pour (re)lancer un projet.
Cette technologie a comblé son retard mais est encore freiné par quelques a priori.

Freins à l’adoption des communications unifiées

communications unifiées dans le cloud Le cloud est bien souvent perçu tel qu’il était il y a quelques années, avec les défauts inhérents aux prémices de ce type de technologie. Il arrive aujourd’hui à maturité sans totalement parvenir à faire évoluer les mentalités. Voici quelques idées reçues qui ne sont plus d’actualité :

 

Le cloud permet seulement de réaliser des économies. FAUX. Le cloud est bien évidemment un moyen de réduire les dépenses, mais il offre également des possibilités en termes d’évolutivité, de prévisibilité et de fiabilité notamment.
Il n’est pas possible de personnaliser suffisamment le cloud. FAUX. Les prestations proposées aujourd’hui s’adaptent aux besoins des organisations, que cela concerne l’intégration ou les applications liées.
Il n’existe qu’un modèle de cloud. FAUX. Une organisation souhaitant utiliser cette technologie peut opter pour un modèle de cloud privé (possession et gestion du matériel), public (abonnement annuel) ou hybride.
Le cloud n’est pas assez puissant pour supporter la voix. FAUX. Si cela a longtemps été le cas, les niveaux de performance affichés aujourd’hui par le cloud lui permettent de prendre en charge les flux de contrôle d’appel et de communication.
Les entreprises ne contrôlent pas totalement les solutions présentes sur le cloud. FAUX. La maîtrise des services est facilitée, offrant de nombreuses possibilités (utilisateurs, évolution de capacité, etc.) en temps réel.
La sécurité du cloud n’est pas optimale. FAUX. C’est une technologie hautement sécurisée qui présente bien moins de risques pour l’entreprise qu’un data center interne.
Il est compliqué de changer de fournisseur cloud. FAUX. Un contrat adapté permet aux clients de conserver un certain niveau de maitrise et d’indépendance.
Le cloud est une nouvelle technologie qui a tout à prouver. FAUX. Le cloud est arrivé à maturité et est aujourd’hui fiable et performant.

N’hésitez pas à consulter nos experts en solutions de communications unifiées
01 34 48 75 30

Découvrez les solutions de communications unifiées d’Elit-Technologies